Séance n°4 : premier bilan et programmation 2017-2018

La dernière séance de l’année 2016-2017 sera consacrée à un premier bilan et à la programmation du second cycle de ce séminaire.

Une séance sera réservée à la conférence d’Alexandra Saemmer, prévue le 4 mai et reportée, sur l’essai numérique.

D’ores et déjà, les pistes tracées par les séances sur le photo-essay (A. Stafford), l’essai filmique (S. Févry) et l’essai dessiné (M. Hureau) ont dégagé des problèmes variés:

  • hiérarchies culturelles : l’essai se lit-il en régime de grande consommation ? Les débats autour des films de Mélanie Laurent (Demain) et François Ruffin (Merci patron !) ont révélé des lignes de clivage. Faut-il en faire des marqueurs de généricité ?
  • thymique de l’essai : alors que la théorie du genre littéraire accorde la plus grande place à la subjectivité de l’essayiste, les conférenciers ont attiré notre attention sur les émotions de l’essai (filmique, photographique). Ce déplacement conceptuel engage-t-il une révision des cadres génériques de l’essai ? Permet-il de repenser son énonciation, ou sa réception en régime intermédial ?
  • rhétorique et épistémologie de l’essai : la séance sur l’essai dessiné a montré les recoupements entre la diffusion du savoir et l’appropriation de ce dernier à travers les frontières poreuses de deux collections de bandes dessinées non-fictionnelles (« Éprouvette » et « La Petite bédéthèque des savoirs »). Le genre de l’essai permet-il de penser cette frontière plus précisément ?
  • postures de l’essayiste (et sociabilités de groupes, de collections, de projets).
  • sémiotiques différenciées selon les médias (photo, film, dessin).

Les organisateurs tiendront tout particulièrement compte des avis des auditeurs des séances du cycle 2016-2017, mais aussi de toutes les personnes intéressées. La programmation du cycle 2017-2018 veut en effet arpenter très largement le sujet, avant que ce programme de recherche trouve sa conclusion lors d’un colloque international, à l’horizon 2018/2019.

Venez nombreux !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.