Les essais de bande dessinée de Strömquist

Anne Grand d’Esnon a commenté pas à pas l’œuvre de l’autrice, par exemple cette page: « Les deux cases montrent bien à mon sens une des dynamiques de l’essai chez Strömquist : le détour par la mythologie celte référencé en note aboutit à une logique de mise en question d’une représentation de pop culture intégrée visuellement (le personnage de Morrigan dans Darkstalkers) puis de correction, par l’ajout de très longues lèvres internes conformes à la description érudite de la figure mythologique. Le multicadre de la bande dessinée permet de façon récurrente chez Strömquist un procédé de répétition et de modification sur deux cases selon une dynamique « pourquoi … ? / pourquoi pas …? » ; l’esthétique mineure retenue tout comme l’intégration intermédiatique que facilite le médium favorisent ces jeux critiques avec les représentations visuelles afin d’envisager, d’imaginer et de montrer d’autres possibles. »

Poétique de la navigation comme flux de pensée

« Le net est au dandy électronique ce que la rue des grandes villes était au dandy historique […] le nouveau dandy dérègle l’économie du temps des gestionnaires pour qui information = argent. […] Si la foule anonyme des rues constituait le public du dandy des grands boulevards, les utilisateurs connectés sur le Net constituent celui du Data Dandy. » (Adilkno (1998), The Media Archive, New York: Autonomedia, p.99)

Gala Hernández a présenté un film déroutant et passionnant de Graeme Arnfield: Sitting in Darkness.

 

L’essai au cinéma, une forme revendiquée de la modernité

En définissant 2 ou 3 choses que je sais d’elle (1967) comme « un essai sociologique en forme de roman », Jean-Luc Godard soulignait l’originalité de son film à l’intérieur de la forme de l’essai cinématographique. En effet, contrairement à l’essai documentaire où le documentaire se déroule comme une fiction, l’essai de fiction consiste à ouvrir la fiction sur le documentaire. À « une pensée qui forme » répond ainsi « une forme qui pense ». Godard, par la suite, pratiquera aussi bien l’essai documentaire avec, par exemple, Histoire(s) du cinéma (1988-1998) ou Le Livre d’image (2018) que l’essai de fiction avec Allemagne Neuf Zéro (1991), Les enfants jouent à la Russie (1993) ou Adieu au langage (2014).

Bamchade Pourvali a entouré d’une conférence puis d’une conversation à bâtons rompus la projection du film de Godard.